ven.

06

sept.

2013

Exposition Gérard Garouste

 

EXPOSITION
Gérard Garouste
DU 27 JUIN AU 29 AOÛT 2009 

 

 

Gérard Garouste par Michel Onfray

     Garouste incarne l'artiste de résistance qui poursuit l'œuvre de la peinture classique dans nos temps post-modernes. En effet, il propose, par delà figuration et ressemblance, une vision du monde enracinée dans sa nature hyperesthésique : il voit plus et mieux, il conçoit autrement, il saisit de manière différente le réel, il vit dans plusieurs dimensions à la fois et demande à la peinture qu'elle propose une trace de cette relation privilégiée avec le mode des songes. D'où des propositions picturales assimilables à des énigmes, des formes oniriques bien que reconnaissables, tout un monde proche et lointain en même temps. On comprend pour quelle raison ce peintre fait partie des plus grands : il montre à voir un monde inédit.

                                                                                                      

BIOGRAPHIE

       Gérard Garouste fait ses études aux Ecoles des Beaux-Arts de Paris de 1965 à 1972, dans l'atelier de Gustave Singier. Il découvre alors Duchamp. A cette époque, il crée de nombreuses scénographies pour son ami l'auteur et metteur en scène Jean-Michel Ribes (notamment sur les spectacles Il faut que le Sycomore coule, Jacky parade etc…).

       En 1977, il présente au Palace Le Classique et l'Indien, un spectacle dont il est l'auteur, le metteur en scène et les décorateur. Il interviendra au Place jusqu'en 1982, comme scénographe et comme peintre. En 1980, il expose pour la première fois à la galerie Durand-Dessert, avec une peinture figurative, mythologique et allégorique. C'est le début de sa reconnaissance nationale, puis internationale.

     Sa première exposition internationale a lieu à New-York en 1982 à la Holly Solomon Gallery. D'autres suivront, notamment chez Leo Castelli et Sperone. Il est le seul artiste français invité à l'exposition Zeitgeist à Berlin. La reconnaissance institutionnelle arrive en 1987, au CAPC de Bordeaux, où il présente conjointement huiles sur toiles et acryliques sur indienne, puis à la Fondation Cartier.

     Il a réalisé des œuvres ou des décors pour le palais de l'Elysée (peintures), la cathédrale d'Evry (sculptures), le théâtre de Namur (plafond) ou encore l'Eglise Notre-Dame de Talant (vitraux). En 1989, Garouste réalise le rideau de scène du théâtre du Châtelet.

     Une étape importante de son action est la fondation en 1991 de l'association La Source, qui s'est fixé pour but d'aider des jeunes de milieux culturellement défavorisés à se valoriser personnellement par l'expression artistique. Il reçoit commande, en 1996, d'une œuvre monumentale pour la Bibliothèque Nationale de France, mêlant peinture et fer forgé. Sculpture et gravure l'attirent de plus en plus, ainsi que l'illustration de textes universels, de Don Quichotte à la Haggadah. En 2001, il présente, à la Fondation Cartier, Ellipse, ensemble de toiles montées sur une architecture qu'il a lui-même dessinée. Depuis 2001, il est représenté par la Galerie Daniel Templon.

Écrire commentaire

Commentaires : 0