Hellen DUNMORE

 

TRAHIR

 

Ce roman évoque à la fin de la période stalinienne ce terrible moment nommé « le complot des blouses blanches », quand le dictateur, aveuglé par la folie et la haine, a fait assassiner des médecins parce qu’ils étaient juifs et parce qu’il se persuadait qu’ils cherchaient tous à le tuer.

 

On est à Léningrad, en 1952. Andreï, un jeune médecin, et sa femme, Anna, enseignante, tentent de se construire une vie, après les lourdes séquelles du terrible siège de la ville. Mais tout va basculer quand Andreï voit arriver un nouveau malade, un petit garçon, qui souffre d’un très grave cancer des os. Or c’est le fils unique de Volkov, un des chefs de la terrible Police Secrète, qui n’accepte pas le diagnostic, ni le verdict : amputation d’une jambe. L’étau va alors se refermer sur Andreï et sa famille. Quoi qu’il arrive, il sera coupable et donc puni. Alors que faire ? Demander son transfert dans une autre ville ? On le retrouvera. Se cacher ? C’est impossible. Affronter la réalité ? Mais comment ? Lâché par ses collègues et ses amis, tous contaminés par la terreur ambiante, il devra payer le prix fort.

 

CRITIQUES PRESSES

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0