Mélanie BENJAMIN

 

LES CYGNES DE LA CINQUIÈME AVENUE

 

New York, fin des années 50. Truman Capote, personnage hors norme, émerge sur la scène littéraire et devient vite célèbre. De toutes les femmes les plus en vue de la haute société new-yorkaise, Barbara – « Babe » – Paley est celle qui a tout pour être heureuse : l’argent, la beauté, des amies, un mari influent, William Paley, le fondateur de CBS. Mais derrière cette image se cache une femme fragile en manque d’un amour vrai. C’est alors que Truman Capote surgit dans sa vie ; de cette rencontre naîtra une amitié exceptionnelle et Babe lui ouvrira les portes lui permettant de faire son entrée dans les vies de celles et ceux qui sont l’élite sociale. Mais quand Truman Capote, après l’immense succès de De sang froid, est en mal d’inspiration, il voudra capturer ce monde qui le fascine. Or, en en révélant les secrets les plus inavouables, il écrira une histoire cruelle et désenchantée qui fera scandale et le conduira à son « suicide social. »

 

Regorgeant de potins, d’éclats, de trahisons qui ont fait la une des journaux et des magazines, ce roman porte un regard original sur les figures, souvent tristement célèbres, d’un monde alors en voie de disparition.

 

CRITIQUES PRESSES

 

C'est sur l'amitié fusionnelle qu'entretenaient Capote et Babe Paley que se concentre Melanie Benjamin, avec une pertinence psychologique qui confère à son prenant roman documentaire l'aura de la tragédie.  (19-04-2017)

L'auteur s'empare de Truman Capote et de Babe Paley et les transforme en créatures de fiction.  (14-04-2017)

Écrire commentaire

Commentaires : 0