Exposition Marie-France DUBROMEL

 

Le fil rouge va où il veut.
LA MERCERIE AMBULANTE
Du 24 JUIN
AU 30 SEPTEMBRE

Marie-France DUBROMEL, "mercière ambulante" et glaneuse, déambule avec son baluchon rempli de menus objets de rebut, de chiffons, de bouts de fil, de boutons trouvés, de papiers froissés ou déchirés, d'images, de livres, d'écritures, de photographies, de reliques diverses... portant la marque d'un vécu disparu.

Tel un colporteur, elle présente - pour mémoire - ses cabinets de curiosité personnels, sous forme d'inventaires du dérisoire et de l'oubli, d'accumulations ou d'installations, dans des lieux spécifiques, au hasard des rencontres ou des propositions. Elle utilise de multiples moyens pour faire courir son fil rouge sur des matériaux divers de récupération et sur le tissu, avec pour seule devise : le fil rouge va où il veut.

 

Présentation de l'exposition

 

 

LA MERCERIE AMBULANTE

 

C'est un cabinet de curiosités composé du glanage de petits objets insignifiants (L'herbier des villes), de chiffons, de collectages d'histoires de la vie ordinaire... recueillis, depuis des années, au cours des déambulations urbaines et des voyages. Tous ces petits riens font partie de notre quotidien. On n'y prête pas attention, pourtant ils appartiennent à notre mémoire. L'exposition raconte tout cela. Tout y parle de ces choses et des histoires sans importance, qui sont les nôtres.

Il y a des accumulations d'objets, des boîtes à reliques, des carnets d'échantillons, des inventaires, des listes de noms, des citations d'auteurs, des histoires de vécu, transcrites sur des pièces de linge usagées et sur des chiffons....

Les collectages sont appliqués sur des supports divers, à l'aide du Fil Rouge et de l'aiguille. Pour ordonner leur présentation, je me suis inspirée de l'idée du Penser- classer;

La démarche générale est « une tentative d'épuisement... de L'infra- ordinaire » et une rêverie sur la « petite mémoire » des destins ordinaires qui finissent toujours par s'engouffrer dans « l'Histoire avec une grande hache ».

Souvent, situés et datés, tous ces glanages sont aussi pour moi un rapport au temps qui passe et une façon de passer le temps.

Une partie de l'exposition, intitulée Marabout, bout de fil rouge... réunit quelques amis artistes dont le travail entretient un lien particulier avec la Mercerie ambulante. Tous sont reliés entre eux par une idée de l'écriture : Jill GUILLAIS, Isabelle LAURENT, Virgile NOVARINA, Marc-Antoine ORELLANA, Gilles-Henri POLGE, Agnès TAISNE et le poète Bruno FERN.

 

L'ouverture du baluchon de la mercière ambulante à la Médiathèque d'ARGENTAN, est pour le visiteur une invitation au voyage.

                                                                         Marie-France Dubromel 16, juin 2017

AFFICHE DE L'EXPOSITION________________________

 

POUR PLUS D'INFORMATIONS________________________

 

Retrouvez plus d'informations sur le site internet de l'artiste. 

https://mercerieambulante.typepad.com/

https://fr-fr.facebook.com/mercerieambulante/

 


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Delage (vendredi, 06 octobre 2017 09:03)

    Bonjour,
    Un livre a t il été édité?Merci pour votre réponse.

  • #2

    Médiathèque (vendredi, 06 octobre 2017 12:06)

    Bonjour,
    non désolé, aucun livre n'a été édité.
    Bonne journée.